Amicale Laïque Lédonienne : site officiel du club de randonnee de Lons-le-Saunier - clubeo

Trail Verbier

12 juillet 2018 - 22:07

Un petit résumé de mon escapade en terrain helvétique le 7 juillet avec Paul alias "prési" et Fred alias "le DAC".

Je pensais ne pas faire ce CR car 1/4 heure avant le départ, alors que je patientais dans la file "petit coin", je décide d'enregistrer dans mon tel portable le numéro de secours, sitôt fait, le portable m'échappe et tombe par terre!! Bilan : écran mort et portable inutilisable....donc pas de photos durant la course... sniff.  Heureusement, l'organisation a décidé pour le 10ème anniversaire de l'épreuve d'offrir les photos numériques aux coureurs : Bravo, une bonne idée pour le Trail des Reculées!!

8h, lâcher de ballons de toutes les couleurs et top départ de la course. 2-3 kilomètres de route montante, on est repéré par des jurassiens avec nos beaux maillots et le DAC part devant moi à son rythme. RAS pour le début de course, on est encore nombreux, tous en file indienne, la partie haute est jolie avec des petites relances et le passage au col Fenêtre puis col du Grand saint Bernard premier ravito. Longue descente mais facile jusqu'à Bourg saint Pierre, les sensations sont bonnes pour l'instant. Le début de la deuxième montée vers Mille est difficile, les jambes répondent moyennement et je dois baisser le rythme surtout qu'on est  encore en début de course...Deuxième partie plus sympa, à découvert, avec un parterre de fleur magnifique et de toutes les couleurs ,j'arrive au sommet à 14h après presque 6 heures de course. De nouveau de bonnes sensations en descente direction la cabane Brunet, là aussi un endroit de toute beauté (dommage pour les photos..). La montée au col des Avouillons me fait mal aussi, je la trouve très longue, au sommet, je lâche un cri de soulagement, je ne suis pas le seul a avoir souffert, les gars sont assis et contemplent le paysage : le glacier et la remontée de l'autre côté!!. Descente raide mais ça va bien, j'arrive à la passerelle de Corbassière (190m de long et 70 m de haut) qui passe au dessus du glacier (enfin le glacier a reculé donc c'est plutôt un torrent). Je m'engage, c'est bien sûr du très solide mais la hauteur est là et assez rapidement avec les coureurs derrière ça balance quand même, je me concentre et je suis bien content de poser de nouveau les pieds sur la terre ferme ! On attaque la montée à la cabane de Panossière (en fait les "cabanes" en suisse sont les refuges de montagne en France). On monte "droit dans le pentu" sur la moraine glacière, il s'agit d'un aller-retour à la cabane donc je guette bien si je vois le DAC mais non, il a du "mettre le turbo". C'est dur mais par contre le paysage vaut le détour malgré quelques nuages sur le Grand Combin. Sommet à 17h14 après 9h12 de course, 3,4 km/h sur la montée : escargot !! J'ai 15  minutes de retard sur ma progression pour 13h15 de course, c'est pas si mal même si je cours essentiellement à la sensation sans faire trop monter le cardio. J'essaye de bien boire et de manger, mon zip avec la patate douce se bloque, il fini à la poubelle, je l'ai transporté jusqu'ici pour rien, il me reste mon riz basmati. Encore une très longue descente mais je suis toujours assez bien dans cet exercice, un petit passage magnifique "en balcon" avec un petit canal pour l'eau sur le côté, y a pas à dire ils sont "tip top" ces suisses. Avant d'arriver à Lourtier, on a pas mal de route et un de mes genous commence à donner des signes de fatigue. Arrivée à l'avant dernier ravito, je fais mes réserves et voyant des chaises dans une salle à côté je me dis qu'un temps de repos serait bienvenu, je me pose sur la chaise, me redresse et en face de moi...le DAC !! On rigole mais je vois à son visage qu'il est comme moi bien "entamé", petits soins des pieds pour moi et on décide de repartir ensemble pour le dernier gros morceau nommé "the wall" 1200 m de montée en 6 kms. 200 mètres après le ravito, ça attaque avec une pente sévère, je dis au DAC que je vais monter tranquille, il prend un peu d'avance puis s'arrête pour m'attendre, on passe un groupe de coureurs, je reste devant quelques minutes mais je suis obligé de m'arrêter, je les laisse passer puis reprend ma progression à un rythme plus bas encore...Je surveille à ma montre notre progression, c'est pas bien rapide...A un moment, je me retourne et ...plus de DAC !! J'attends, il arrive mais il a mal au ventre, il essaye de vomir plusieurs fois mais rien n'y fait. Je repars mais le DAC s'arrête tout les 50 mètres... On est trop proche de l'arrivée pour ne pas franchir ensemble cette ligne, je met gentiment la pression au DAC, on repart, on s'arrête encore mais finalement la douleur passe, la fin est moins raide, on arrive à la Chaux à 21h10 après 2h10 de montée!! On enfile la veste après le ravito et le DAC, bien remis, attaque la descente, d'abord tranquille puis un tortueuse en forêt avec des racines, on sort la frontale, ça remonte encore un peu...mais où est donc Verbier?? Finalement on entend la voix du speaker puis on devine les lumières.. on entre enfin dans Verbier, quelques ruelles et puis des lumières, des spectateurs et ...notre Paulo, petite photo juste avant l'arrivée que l'on franchit ensemble après 14h13 de course.

Bien content mais bien fatigué par cette épreuve qui pour le coup a même dépassé mes attentes en terme de difficulté... et dire que j'étais inscrit initialement sur le 110 km!! j'ai bien fais de me blesser en mai et de changer de course!!

Si tu vas à Verbier, il vaut mieux avoir le pied montagnard et même pour les distance inférieures, c'est pas Paul sur le marathon 43km et 3500mètres de montée qui dira le contraire après 9 heures de course!! Avec le DAC on a bien pensé à notre lit sur la fin de course, une pt'ite bière obligatoire (désolé Manue..) puis direction notre hôtel à Martigny, allez savoir pourquoi, je n'ai eu aucune difficulté à trouver le sommeil...

 

 

 

 

 

 

 

Commentaires

sept.
09:00
départ cantine municipale
sept.
19:00
Parc des bains
sept.
18:30
Plateau Montciel
sept.
09:00
carrière de Gevingey
oct.
oct.
09:00
parc des bains
oct.

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez régulièrement l'actualité du club par e-mail

OU